La CASAC invite les jeunes à une utilisation rationnelle des réseaux sociaux

Le Président de la Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC) M. Mahamoud Ali Seid a fait une déclaration ce dimanche, 5 juillet 2020, dénonçant la mauvaise utilisation des réseaux sociaux par les tchadiens. Selon lui, les réseaux sociaux sont des outils de communication très importants dans une société contemporaine. Mais mal utilisés, explique-t-il, ils deviennent nuisibles pour la société, la cohésion sociale et le vivre ensemble. C’est pourquoi dit-il, qu’il a constaté de ces derniers temps un comportement totalement absurde et irrationnel de certains compatriotes dans les réseaux sociaux, qui crachent des idées nauséeuses appelant à la désunion et à la déstabilisation.« Pour autant, nous demandons à toute la jeunesse d’être cohérente avec elle-même afin d’éviter que la société se déchire. Quiconque utilisant les réseaux sociaux, doit le faire avec tact, intelligence et cohérence afin d’éviter de jeter de l’huile sur le feu, et pour éviter d’ouvrir une boite de pandore qui conduira inéluctablement la société vers le chaos. Le Tchad vient de loin », a-t-il invité.D’après le président de la CASAC, ce pays a vécu des années ténébreuses. Nous n’accepterons point à ce qu’il revienne encore en arrière dans les années obscures. Chacun doit être conscient et responsable vis-à-vis de soi-même, pour ne pas laisser sa progéniture, son entourage à céder au canular, au mensonge, au bluff, à la roublardise, etc.., pondus au sein des réseaux sociaux par des esprits mal intentionnés.

M. Mahamoud Ali Seid, a souligné que la (CASAC), en tant qu’organisation de la société civile, est une courroie de transmission entre les pouvoirs publics et la société. Dans cette optique, si nous remarquons qu’il y a des dérives ou bien des dérapages, il est de bon aloi loisible qu’on réagisse pour attirer l’attention des uns et des autres, pour éviter à ce que le devenir de notre pays sombre dans le chao. Le président de la CASAC a indiqué que certains, dans les réseaux sociaux, qui crachent à longueur de journée leur venin pour jeter leurs propres compatriotes à la vindicte populaire, d’autres versent des idées déstabilisatrices, ou incitent à la haine tribale. Il faut que ce comportement cesse. La CASAC s’oppose à ces genres de comportements, posés par des personnes qui cherchent désespérément à détruire notre pays.

« Le président de la République a sacrifié toute sa vie pour son pays. Il devenait inconséquemment loisible pour nous de le soutenir et nous remercions également la représentation nationale pour cette initiative. Nous pensons raison gardée que la société dans son entièreté, doit être fière de son président, elle l’est d’ailleurs. Les Tchadiens dans leur majorité doivent s’estimer heureux par rapport aux actes chevaleresques du chef de l’Etat qui se bat nuit et jour sans jamais faillir pour protéger son pays et son peuple », a-t-il conclu.

M.S.K.Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *