Politique : Déby promet plusieurs infrastructures socio-éducatives pour la ville de N’Djaména

Le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad a rencontré samedi, 20 février 2021, les forces vives de la province de N’Djaména au menu plusieurs questions ont été abordées, il s’agit entre autres, de la question de l’insécurité, les détentions illégale des armes par les civiles, le communautarisme, le problème d’eau potable, l’électricité, la mauvaise gouvernance par les maires des communes de N’Djaména, la santé, l’éducation, l’urbanisme, l’inondation, l’abandon de poste par certains fonctionnaires dans les provinces.

A l’issue de cette rencontre, le Chef de l’Etat a annoncé la construction de plusieurs infrastructures socio-éducatives en faveur de la population de la capitale, 8 canaux de drainage des eaux dont 2 cette année pour mettre la capitale à l’abris des inondations. L’extension des réseaux d’eau potable et d’électricité, au moins 10 kilomètres de routes bitumées dans les arrondissements, la construction des hôpitaux, centre de santé et des écoles dans chaque commune de la capitale. Et, la construction des trois hôpitaux de référence.

Le délégué général du gouvernement auprès de la ville de N’Djamena M. Adoum Fortey Amadou n’a pas manqué de solliciter l’implication personnelle du chef de l’Etat, afin d’achever les différents chantiers d’infrastructures routières, sportives, l’extension d’électricité, d’eau dans les quartiers reculés de la ville de N’Djaména. « L’explosion démographique de la capitale nécessite d’autres investissements en infrastructures socioéducatives et économiques » plaide-t-il.

Le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno a profité de cette occasion d’inviter la population N’Djamenoise à respecter les gestes de mesures barrières éditées par les autorités sanitaires du pays afin de lutter efficacement la propagation du COVID-19 au Tchad.
Tout en appelant les tchadiens à accepter les uns et les autres pour casser la culture du communautarisme, en cultivant l’amour de la paix, du pardon, seul gage du développement durable, pour une nation forte. « Dans les années 70, le vivre-ensemble était réelle et pourquoi aujourd’hui, cette manière de vivre-ensemble devient un problème. L’intérêt supérieur de la nation doit être placé au-dessus de nos divergences afin qu’on puisse casser la barrière du communautarisme au Tchad », conseille Idriss Déby Itno. Il interpelle par ailleurs, les chefs des partis politiques qui instrumentalisent la jeunesse à la haine de cesser avec cette manière de faire.

Le président de la République a salué les efforts des forces de sécurité et les instruit à doublier encore la vigilance et les ordonne de récupérer toutes les armes qui circulent aux mains des civils. Pour lui, le moment est venu que la justice fasse son travail et tout citoyen qui détient illégalement l’arme à feu doit être jugé.
Le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno dit avoir observé que la distribution des terrains était faite d’une manière anarchique. C’est pourquoi, il a doigté les maires des arrondissements avec la mairie centrale de N’Djaména pour avoir vendu les espaces libres. C’est la faute de qui, s’interroge le président de la République d’où il instruit le ministre en charge de l’urbanisme à faire son travail. « Plus de 15 milliards ont été investis pour l’assainissement de la ville de N’Djamena, d’où N’Djaména nadif est lancé en vue de donner une belle image à notre cité. Où en est-on parti cet investissement ? La ville est restée comme-t-elle. Certes fois-ci, les prochains maires qui seront élus doivent nécessairement bien gérer l’argent de contribuable. On observe que les caniveaux sont pleins de déchets, ils ne sont pas curés. Ils deviennent sources de maladies et d’inondation. Il faut adopter un comportement citoyen et responsable pour changer la ville de N’Djamena », a déclaré, le chef de l’Etat, il demande aux maires de communes à collaborer avec les associations de jeunes de quartiers pour assainir leurs communes.

S’agissant de la concentration de fonctionnaires à N’Djamena, le président de la République, Idriss Déby Itno a instruit tous les chefs de département ministériel à prendre leur responsabilité et à tous les gouverneurs de provinces de lui produire leurs rapports adressés directement à lui afin que de mesures soient prises à l’encontre de ces fonctionnaires qui abandonnent leur lieu de service.
En outre, le chef de l’Etat prévoit une vaste campagne pour lutter contre le paludisme à N’Djamena. Ainsi, il appelle la population à se mobiliser davantage pour préserver leur santé.
Le chef de l’Etat Idriss Déby Itno dit avoir constaté au cours de ses tournées dans les provinces que les tchadiens aspirent à l’état de sécurité, de la paix, l’État de droit et de la bonne justice. Il reconnaît qu’il y a certes, d’immense travail à faire. « Nous allons réparer ces injustices », promet le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno.
MSK. Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *