Tchad : Les enseignants du supérieur égrainent leurs difficultés

Le président du Syndicat National des Enseignants et Chercheurs du Tchad (SYNECS), Dr. Guirayo Jérémie par un point de presse donné ce dimanche 4 octobre 2020 à la veille de la célébration de la journée mondiale des enseignants édition 2020 a égrainé plusieurs difficultés.


La journée de l’enseignant permet, selon le président du Synecs de reconnaitre, de valoriser, de soutenir le travail abattu par les enseignants et de fournir les meilleures conditions de vie dans l’exercice de leur profession.


Le Bureau du SYNECS exhorte les enseignants à demeurer vigilants, à respecter les mesures barrières car la pandémie de COVID-19 sévit toujours.

Dr. Guirayo Jérémie félicite le gouvernement pour l’application du protocole d’accord du 09 janvier 2020 et lui demandant de rendre effective l’application des deux points, notamment, les frais de transport et la levée de gel des effets financiers de reclassement et avancement, à compter du mois d’octobre.
« Au niveau de l’enseignement supérieur, beaucoup reste à faire, un enseignement de qualité selon la vision du Maréchal du Tchad. Les lauréats du CAMES du Tchad sont les plus maltraités au sein de l’espace CAMES », souligne-t-il. Tout en plaidant que les primes et indemnités restent à être revalorisées. Le président du SYNES déplore que les enseignants et chercheurs meurent en nombre chaque année par manque de couverture sanitaire et sans que cela n’interpelle les plus hautes autorités.


Le Bureau SYNECS demande au gouvernement d’accélérer le processus de reversement du personnel enseignant contractuel à la solde en vue de leur prise en compte pour éviter le retard dans le paiement des salaires et primes qui risque de causer de désagrément au bon déroulement des activités académiques.


Le président du Syndicat National des Enseignants et Chercheurs du Tchad, Dr. Guirayo Jérémie interpelle le gouvernement sur le sort des enseignants chercheurs en retraite qui totalisent plusieurs mois d’arrièrés après des années nobles de services. Ainsi, le SYNECS, souhaite de rendre effective la bourse CONCOFOR afin de permettre à l’enseignement supérieur d’avoir des enseignants de rang magistral et attire par ailleurs, l’attention du gouvernement sur la signature du projet de décret sur le mina horaire et celle du statut autonome des Enseignants du Supérieur.
Dr. Guirayo Jérémie rappelle aux autorités en charge de prendre leur disponibilité, de résoudre tous les problèmes dans un bref délai afin d’éviter toute perturbation et ce, avant la reprise effective de l’année académique 2020-2021. Il appelle ses militants de demeurer vigilants et mobilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *